· 

Avion, en train

Mottes de terre vert véronèse

Sur lesquelles une fine pellicule blanche de givre étincelant

Sur laquelle le ciel couvert, ciel clair du matin
Bardé de nuages plus sombres, nuages presque gris, bleus, dont les rayons orangés du soleil irisent les contours effilochés
Et plus haut encore, les sillages blancs des avions en route

 

Au sol les sillons noirs du sol

La nuit y a déposé de l'eau.
Des miroirs sur lesquels se pencher pour revoir encore le ciel.

 

Lueurs, incandescence du soleil qui se lève, du soleil non encore complètement levé.
Et une pâle brume, qui garde le monde à distance, comme un épithélium.

 

Sur le quai à Libercourt une paire de jeunes hommes en jogging blanc et bonnets, barbe mal rasée, des boutons encore et les lèvres entr'ouvertes comme les enfants.