dits dehors

Dessin, dispositif participatif, performances

 

Chaque jour, je dessine une série de cartes postales qui représentent des endroits du quartier que je trouve intéressants ou beaux. Je place ces cartes sur un présentoir, à disposition de chacun: en échange des dessins, les passants sont invités à écrire "une lettre à un absent ou à un disparu", qu'ils postent dans une boîte réservée à cet effet. Je relève le courrier tous les soirs et donne rendez-vous à chacun des participants pour une lecture de sa lettre dans l'endroit où je l'ai dessinée. Au moment de la lecture, pour symboliser le passage des mots dans l'air, je tiens à bout de bras un fumigène rouge.


Bruit du Frigo, La Grand Rue, Bordeaux, 2014 2015