En Situation de


Partant de nos expériences dans le milieu professionnel du médico-social, nous élaborons une conférence qui questionne le vocabulaire de la santé mentale (usage d’euphémismes, délimitation de la norme, parlers vernaculaires médicaux, rhétorique institutionnelle, classification des maladies) et souligne l’influence de ce langage sur le patient - sur son corps, sur son état d’esprit, sur sa pathologie même.

Le conférencier (Matthieu Dibelius) joue avec les termes, fabrique de nouvelles définitions en s’appuyant sur la proximité alphabétique des mots dans un dictionnaire qu’il déchire et découpe, évoque certaines figures littéraires. Pendant ce temps, munie d’une lampe frontale, je dessine sur les murs une grande arborescence, reliant les mots dans un entrelac labyrinthique, cherchant à la fois à délimiter, à élargir et à échapper à un territoire qui serait celui de la folie. Anaïs Bouts apparaît de temps à autre en projection vidéo sur le mur, elle propose de courts passages chorégraphiés qui sont autant de gros plans sur son corps. Je poursuis le dessin sur ses images.


Espace Khiasma
Les Lilas, 2013